Résolutions du nouvel an, pantalon trop serré, sortie à la piscine, paiement refusé, sprint pour attraper le dernier bus… Les occasions ne manquent pas pour se résoudre à atteindre de nouveaux objectifs !

Pour autant, il y a une différence insoupçonnée entre “avoir envie” de gagner plus d’argent (par exemple), et dresser un objectif précis, détaillé et motivé pour augmenter sa valeur nette.

Dans son livre «What they don’t teach you in the Harvard Business School», Mark McCormack fait référence à une étude conduite à Harvard entre 1979 et 1989. Celle-ci conclue que le simple fait de poser ses objectifs sur papier augmentaient de manière considérable leurs chances de réalisation.

Une réponse appropriée découle toujours d’une question bien posée.

D’où l’importance de définir clairement son but. Reste à savoir comment faire. Nous allons voir dans un instant comment se fixer des buts intelligemment.

Se fixer un objectif S.M.A.R.T.

Pour illustrer les clés qui vont suivre, nous partirons du principe que notre objectif principal est de: “perdre du poids”.

Pour commencer, cette énonciation ne va pas être assez précise pour nous. C’est comme si vous tiriez à l’arc sur une cible postée à deux kilomètres de vous: vous avez vaguement l’idée d’où elle se trouve, mais vous n’avez ni la force, ni les outils pour avoir une chance de l’atteindre.

Pour que votre « cible » soit à votre portée, vous avez besoin qu’elle soit au plus près de vous, que vous disposiez des meilleurs outils et que vous soyez dans un état de concentration optimal. Appliqué à votre objectif de vie, cela donne un objectif S.M.A.R.T.

SMART (intelligent, en anglais) pour Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporalité.

S – Spécifique

Le premier point est d’avoir un objectif clair. Encore une fois, vous ne pouvez pas atteindre un but que vous ne connaissez pas. Pour éviter le flou, voici deux consignes.

#1 Notez votre objectif sur papier.

Le poser sur papier le rend réel, concret. Il existe quelque part dans l’univers, en dehors de votre tête. N’importe qui doit pouvoir jeter un oeil à ce que vous avez écrit et comprendre sans ambiguïté quel est le but que vous vous êtes fixé. C’est déjà une étape qui vous sépare de la majorité des gens.

Comme on l’a dit, «Perdre du poids», cela reste vague. Vous devez savoir ce que vous allez ressentir quand vous aurez perdu du poids, et quel sens cela a pour vous.

#2 Précisez le sens de votre objectif (ce qu’il va vous apporter)

Ce n’est pas la même chose de vouloir perdre du poids pour plaire à quelqu’un, pour rentrer dans une catégorie de poids lors d’une compétition sportive ou parce qu’on vient de nous annoncer que nous souffrons d’un diabète de type II.

Précisez votre raison d’atteindre cet objectif.

Par exemple, vous pouvez écrire: « je veux perdre suffisamment de poids pour voir mes tablettes de chocolat », ou « perdre assez de poids poids pour que je me sente bien dans ma peau, c’est-à-dire pour que je n’aie plus honte d’aller à la piscine ou à la plage ». Voilà qui est déjà plus spécifique.

M – Mesurable

La deuxième caractéristique d’un objectif intelligent, c’est qu’il est mesurable.

Poser des chiffres sur un objectif permet de le quantifier, de mesurer la progression et de savoir clairement lorsque l’objectif est atteint. C’est important, psychologiquement, de pouvoir se retourner et mesurer le chemin parcouru.

Vous devez connaître le score et vous devez savoir, sans aucune ambiguïté possible, si vous avez atteint ou non votre but. Beaucoup de personnes sautent cette étape, ce qui fait que parfois elles atteignent leur objectif sans même s’en rendre compte, et continuent de travailler dur sans savourer leur récompense. Ce qui fait qu’ils vivent dans la frustration.

Inversement, certains ne prennent pas le temps de mesurer leur progression ni d’évaluer où ils en sont par rapport à leur objectif. Il en résulte que le chemin à parcourir leur semble interminable, flou, et que la destination parait de plus en plus inaccessible. L’enthousiasme du début laisse place au découragement, puis à l’abandon. Ce n’est pas ce que vous voulez !

Ici, un objectif mesurable serait de perdre 15 kilos, ou d’avoir un indice de masse corporel de 23. Vous pourrez vous dire: « Lorsque j’aurai perdu 15 kilos – et non pas 17, et non pas 14 – j’aurai atteint mon objectif ».

Planifiez votre récompense

Je vous conseille de planifier la récompense que vous vous accorderez ce jour-là, afin de célébrer votre accomplissement. Une sortie au cinéma, de nouveaux vêtements, un restaurant buffet à volonté (pour reprendre tout ce que vous avez perdu…). Que sais-je !

Mais prenez le temps de vous faire plaisir, vous l’aurez bien mérité. Je vous encourage même à scinder votre parcours en « paliers », pour que vous puissiez vous octroyer des mini-récompenses en cours de chemin.

Exemple: « Si je tiens 6 jours d’affilée en me nourrissant sainement, sans écarts, je m’autorise le 7ème jour à commander une pizza ». Ou à vous acheter la robe ou le manteau qui vous fait craquer, si vous ne voulez pas entrer en contradiction avec votre objectif.

A – Atteignable

La troisième étape, c’est de s’assurer que votre objectif est absolument atteignable.

Votre objectif doit être assez grand pour vous enthousiasmer, pour vous stimuler au quotidien, mais il doit être suffisamment terre à terre pour que vous ayez envie de vous battre pour les réaliser.

À la fois atteignable et ambitieux.

Ça ne sert à rien de vouloir un million d’euros cette année, si vous ne pesez même pas un vingtième de ce montant. C’est disproportionné et utopique, vous vous découragerez en l’espace de quelques semaines.

En revanche, si votre revenu actuel est de 2000€/mois, il est à la fois stimulant et réaliste d’ambitionner d’en gagner mille de plus chaque mois d’ici douze mois. Passer de 2000€ à 2200€ est réaliste, mais peu stimulant ; par contre passer de 2000€ à 3000€, voilà une perspective qui risque fortement d’améliorer votre style de vie ! Et qui apparaît comme n’étant pas si éloigné que ça en fin de compte.

En résumé, votre but doit en valoir la peine, et vous stimuler suffisamment pour mobiliser votre énergie même les jours où vous aurez le moins envie de fournir des efforts.

R – Réaliste

Ensuite, votre objectif intelligent se doit d’être réaliste. Et ce sur plusieurs plans.

Premièrement, votre but doit être en cohérence avec vos valeurs. S’il n’est pas en alignement avec ce qui est important pour vous, votre subconscient va freiner votre progression. Vous serez en quelque sorte « assis entre deux chaises » et vous stagnerez. Ecrire un livre gastronomique sur les meilleurs recettes à base de boeuf, alors que vous êtes végétarien, voilà un objectif qui entre en contradiction avec vos valeurs. Il n’est donc pas réaliste.

Deuxièmement, vous voulez vous assurer que vous avez les moyens et les ressources nécessaires à son accomplissement. Autant il est important de rêver en grand, autant vous devez veiller à ne pas perdre votre temps. Au regard des connaissances, des contacts et des outils que vous possédez, estimez-vous que votre but est réaliste ?

Listez au moins trois raisons qui font que vous avez toutes les chances d’atteindre cet objectif. Vous vous démontrerez à vous-même, par A+B, que vous avez tous les outils en main pour réussir. Cette conviction vous confortera dans votre décision.

Troisièmement, vous devez examiner le contexte pour définir si l’objectif est réalisable ou non. Vous aurez du mal à remporter les championnats de France de karaté cette saison si vous êtes déjà enceinte de six mois.

Vérifiez aussi la cohérence entre vos différents objectifs. Il paraît peu réaliste de faire le tour du monde en prenant une année sabbatique et passer votre diplôme la même année. Il faudra soit renoncer à l’un des deux objectifs, soit les exécuter l’un après l’autre.

T – Temporalisé

Enfin, pour que votre objectif soit fixé de manière optimale, il doit être temporalisé.

C’est-à-dire un objectif « temporellement défini », « défini dans le temps » (Time sensitive, en anglais).

La plupart des gens sont davantage enclins à aller chercher des ressources lorsqu’ils sont dos au mur, c’est pourquoi vous fixer une date limite stimulera ceux qui ont l’habitude de travailler en urgence.

Les deadlines créent un véritable challenge, une tension à laquelle on répond en sortant de notre zone de confort pour donner le meilleur de nous-mêmes. Avez-vous déjà remarqué que dans le sport, c’est souvent dans les toutes dernières minutes d’un match que le jeu devient le plus excitant et le plus spectaculaire ? C’est parce que les gens répondent efficacement au défi occasionné par la deadline.

Connaissez-vous la loi de Parkinson ?

Elle n’a rien à voir avec les troubles du système nerveux, si c’est ce que vous vous demandez. Cette loi stipule que tout travail augmente jusqu’à occuper pleinement le temps qui lui est affecté. Un peu comme le gaz occupe tout l’espace disponible dans une pièce. Concrètement, cela signifie que si votre patron ou votre client vous donne une tâche à effectuer en l’espace de six heures, vous prendrez les six heures entières pour effectuer cette tâche.

Je me souviens qu’au lycée, le prof de philo nous donnait des dissertations («devoirs-maison») trois semaines à l’avance. J’étais toujours stupéfait de remarquer que malgré ce délai assez large, la plupart de mes camarades attendaient le dernier jour pour se mettre à rédiger leur devoir. Moi y compris ! Et quand le même sujet tombait lors d’un examen blanc de quatre heures, nous achevions le travail en l’espace de quatre heures seulement. En vertu de la loi de Parkinson, je suis à peu près certain que si nous avions disposé de cinq heures, nous aurions utilisé ces cinq heures…

« Un objectif, c’est un rêve avec une deadline » – Napoleon Hill

À vous de jouer !

Je vous ai préparé une fiche prête à l’emploi, spécialement pour que vous y fixiez vos objectifs intelligents. Vous pourrez la retrouver, aux côtés de nombreuses autres astuces, en téléchargeant mon eBook gratuit via le lien suivant:

Vivez la meilleure année de votre vie

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.